Biographie de François Flameng

Fils du célèbre graveur  Léopold Flameng, (1831-1911), François Flameng fut l’élève d’Alexandre Cabanel, de Pierre Hédouin et de Jean-Paul Laurens à l’Académie des Beaux-Arts de Paris.

Peintre d’histoire, de portraits, de scènes de genre et de paysages,  dessinateur et graveur, il expose pour la première fois au Salon de Paris dès 1873  ( Le Lutrin), où il obtient une médaille de deuxième classe, puis en 1879, obtenant le Prix du Salon. En 1889, il reçoit Le Grand Prix à l’Exposition Universelle. Il est nommé professeur à l’Ecole des Beaux-Arts en 1905. La même année, il est élu Membre de l’Institut au fauteuil de Bouguereau et entre au Comité des Artistes Français. En 1882, son ami le peintre américain John Singer Sargent fait son portrait à côté du dessinateur Paul Helleu. Cette toile est maintenant dans une collection privée.

Très apprécié du public il effectue des portraits de personnages importants dont un, célèbre, de Victor Hugo (collection de la Comédie Française), un portrait de Camille Desmoulins,  ainsi qu'un portrait de la Reine Alexandra, (Royal Collection, Londres).

Il reçoit aussi des commandes de scènes historiques de la part de l’Etat pour décorer des bâtiments officiels. «La Bataille d’Eylau», qui orne les murs de l’Assemblée Nationale, « L’Appel des Girondins » ou « La  Prison de la Conciergerie ». Il participe à la décoration de la nouvelle salle Favart de l’Opéra Comique de Paris, où il exécute de grandes fresques en compagnie des peintres Constant, Gervex, Merson et Maignan. Cette salle sera inaugurée le 7 décembre 1898. En 1900, commandité par Monsieur Dervillé, directeur de la Société des Chemins de Fer, il  peint une grande toile marouflée, pour décorer l'immense restaurant de la Gare de Lyon, Le Train Bleu, sous la direction de l'architecte Marius Toudoire.

Enfin, il expose régulièrement au Salon, des scènes de genre 'dixhuitièmistes' d’une fine sensibilité et d'une grande légèreté. Il y dépeint minutieusement la délicatesse et la richesse des toilettes de personnages sophistiqués, poudrés et perruqués, qui s'adonnent à des distractions ludiques dans des intérieurs raffinés.

En 1914, il est parmi les premiers peintres à rejoindre les missions aux armées, en qualité de peintre officiel. Sur le front, il fait de nombreux croquis qu'il reprendra plus tard. Président d'Honneur de la Société des Peintres Militaires Français, il meurt en 1923, élevé au rang de commandeur de la Légion d’Honneur.

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
la galerie palmer art contemporain et Antiquité, André Lobbe Achat Vente Expertise Paris-Tableaux moderne - Sculptures - Bijoux - Arts d'Asie-art contemporain Copyright © 2013 - Tous droits réservés - Toutes reproductions interdites - RCS Paris 800922486 Galerie Palmer 87, rue de sèvres 75006 paris tel 0982587889 MOBIL 0761372021