Biographie de Théodore Frère

Élève de Cogniet, puis de Roqueplan à l’Ecole des Beaux-Arts, il expose au Salon de Paris dès 1834. Après avoir exposé ses toiles orientalistes il entreprend un grand voyage qui le conduit à Malte, en Grèce et au Moyen-Orient.

Il s’installe à Alger, puis à Constantine de 1837 à 1839, où il peint, de façon prolifique, des architectures, des vues de bazar, mosquées, cafés maures, caravanes dans le désert et paysages orientalistes. Il est un des rares artistes français à avoir peint Jérusalem, Beyrouth, Palmyre et Damas.

De 1839, ( deux « Vues d’Alger »), à 1850, il expose régulièrement au Salon, une trentaine de tableaux, œuvres souvent éblouissantes de lumière, qui sont autant de témoignages de ses années passées en Algérie. (« Vue de la mosquée Sidi Abd-Er-Raham, Vue du faubourg Bab-Azoun, Jardins à l’intérieur de la Casbah d’Alger, Plaine de la Mitidja »).

Il participe aux Expositions Universelles de 1855, 1867 et 1878 et l’Etat lui achète une œuvre « Les Monts Felfela », (Constantine). Il continue d’envoyer des œuvres au Salon jusqu’en 1887. Beaucoup sont peintes sur des petits panneaux de bois et révèlent, comme l’écrivit Théophile Gautier, la longue familiarité de Frère avec ces pays « d’or, d’argent et d’azur ».

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
la galerie palmer art contemporain et Antiquité, André Lobbe Achat Vente Expertise Paris-Tableaux moderne - Sculptures - Bijoux - Arts d'Asie-art contemporain Copyright © 2013 - Tous droits réservés - Toutes reproductions interdites - RCS Paris 800922486 Galerie Palmer 87, rue de sèvres 75006 paris tel 0982587889 MOBIL 0761372021